6 septembre - La Minute Historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6 septembre - La Minute Historique

Message  Bianca le Jeu 6 Sep - 14:01


Le 6 septembre 1952, une foule de 130 000 personnes assiste au meeting aérien de Farnborough, en Angleterre. On est venu en famille, on pique-nique sur place. L'ambiance est joyeuse. Les avions, tous britanniques, pourfendent le ciel en effectuant de spectaculaires figures aériennes. Chandelles, tonneaux, virages sur l'aile, vrilles, vol sur le dos, tout y passe. On croirait écouter un discours de Mélenchon. Dans la foule, vingt-neuf spectateurs ne se doutent pas que le glas va sonner pour eux dans quelques minutes. Vers 14 h 30, John Derry, 30 ans, pilote d'essai chez Havilland et as de la guerre de la dernière guerre, pousse les gaz de son zinc à fond sur la piste de décollage. C'est à son tour de faire le spectacle. Il compte bien se déchaîner, car il pilote le dernier bijou de sa firme, le D.H.110. C'est un monstre de puissance, le premier chasseur biréacteur nocturne britannique à avoir franchi le mur du son, un an plus tôt, le 26 septembre 1951. L'armée britannique hésite encore à passer commande. Il faut montrer ce dont il est capable. L'avion est un biplace, Anthony Richards, 25 ans, fait office d'observateur.


Sitôt décollé, Derry grimpe jusqu'à 12 000 mètres d'altitude avant de jeter son jet dans un piqué supersonique. La foule a déjà remarqué le minuscule point noir qui grossit à vue d'oeil. Est-ce Sarkozy qui revient déjà sur la scène politique ? Non, c'est le D.H.110. Deux minuscules flocons blancs fleurissent de part et d'autre de l'appareil, puis, une minute plus tard, c'est le formidable double bang, signature du franchissement du mur du son. La fierté britannique envahit 130 000 cerveaux. Le prince de Galles, 3 ans, pousse sa mère vers l'endroit où il pense que l'avion va s'écraser. Le chasseur déboule au-dessus de la foule à plus de 840 kilomètres par heure. Quelques secondes plus tard, il disparaît à l'horizon. Derry effectue un virage pour refaire un passage au-dessus de la foule. C'est alors que, sans crier gare, l'avion se disloque à moins de 200 mètres d'altitude. Le nez du fuselage et les deux moteurs d'une tonne se détachent du fuselage, lequel poursuit son vol au ralenti avant de se planter dans la piste. Derry et Richards n'ont pas le temps de s'éjecter, ils sont instantanément transformés en jelly rose. Un des deux réacteurs ricoche sur le sol, taillant un sillon sanglant parmi des pique-niqueurs installés sur une éminence, tandis que l'autre s'empale sur un camion et deux motos sans faire de victime. Un silence de mort s'abat sur le public incrédule. Le speaker gueule inutilement : "Attention !" Raté, pense Charles.


Catastrophe

Les organisateurs du meeting sont pris de court devant l'ampleur de la catastrophe. De nombreux véhicules de pompiers et d'ambulance finissent par converger vers les victimes. Les organisateurs décident de poursuivre le meeting pour détourner l'attention de la foule. The show must go on... Aux commandes d'un Hawker Hunter Jet, le pilote Neville Duke, un ami proche de Derry, entreprend à son tour d'effectuer un vol supersonique. Pendant ce temps, les secours embarquent 29 morts et une bonne soixantaine de blessés. Clin d'oeil du destin, John Derry est mort quatre ans, jour pour jour, après son premier vol supersonique à bord d'un autre avion Havilland.

Pour la petite histoire, il faut savoir que Havilland avait prévu de faire voler le jour du meeting son prototype n° 2, mais celui-ci ayant présenté un problème de surchauffe de l'un des moteurs, c'est finalement le prototype n° 1 qui a fait le vol. En un an, les deux appareils avaient déjà effectué une centaine de vols supersoniques sans connaître le moindre pépin. Le rapport d'accident publié en avril 1953 incrimine une faiblesse structurelle du bord d'attaque de l'aile. Du coup, la Royal Air Force, qui envisageait d'en commander plusieurs exemplaires, y renonce, lui préférant son concurrent, le Gloster Javelin, moins performant, mais peut-être plus fiable. Trois ans plus tard, le D.H.110 modifié entre au service de la Royal Navy sous le nom de Havilland Sea Vixen. Charles cherche une nouvelle combine pour s'emparer de la couronne. Un chapeau piégé, peut-être ?
avatar
Bianca
Admin

Messages : 579
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 65
Localisation : Royan (Charentes-Maritimes)

http://club-animaux.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: 6 septembre - La Minute Historique

Message  Bianca le Jeu 6 Sep - 16:35

surtout si il persiste dans ses tenues "vestimentaires"......
avatar
Bianca
Admin

Messages : 579
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 65
Localisation : Royan (Charentes-Maritimes)

http://club-animaux.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 septembre - La Minute Historique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum